My ASPTT
Accueil Notre histoire

Notre histoire

une jeune fédération au service d'un mouvement sportif centenaire

UN PASSÉ, UN NOM ANCRÉ DANS L'HISTOIRE

L’histoire du mouvement ASPTT commence en 1898 lorsque de jeunes postiers bordelais bien entreprenants, pour la plupart facteurs ou télégraphistes, décident de se regrouper pour pratiquer ensemble leur sport favori : le cyclisme.

Avec une grande dose d’inconscience, ils ne doutaient pas qu’ils étaient alors en train de poser la première pierre d’un formidable édifice associatif et sportif qui allait réunir, un siècle plus tard, plus de 200 000 licenciés.

 

Quelques années plus tard, en 1920, était créée une société sportive par les postiers : A.S.P.T.T. soit Association Sportive des Postes, Télégraphes et Téléphone. L’ASPTT est née.

 

Dès 1945, une fois réunies en Union des ASPTT et soutenues à partir de 1965 par la Charte du Sport signée par Jacques Marette Ministre des PTT, les Clubs ASPTT ouvrent leurs portes à tous les publics favorisant ainsi la pratique sportive pour tous, dans un esprit solidaire et fraternel. Enfin, en 2001, l’ASPTT devient une marque déposée et ne se décline plus en association sportive des fonctionnaires des PTT.

L’ASPTT, UN PIVOT DE LA POLITIQUE SPORTIVE FRANÇAISE ​

En 1950 lors des rencontres sportives ASPTT à Tunis, Charles Brune, ministre des Postes, télégrammes et téléphones, instaure un processus de rencontres officielles entre le Ministère des PTT et l’Union.
Ce processus a perduré jusqu’à la disparition du Ministère des PTT en 1991.

1965 ces relations officielles donnent lieu à la signature d’une Charte du Sport par Jacques MARETTE, ministre des PTT (1962-1967). Réactualisée par tous par les ministres, cette charte est à l’origine de la Convention d’objectifs, liant le Ministère des Sports aux fédérations sportives.

1980 Norbert SEGARD, ministre des PTT, renforce l’engagement de l’administration en accordant la mise à disposition d’agents PTT pour encadrer les activités sportives et des moyens pour le transport des sportifs.

1982 Création de la première convention interministérielle en faveur du sport, prévoyant le recrutement de sportifs de haut niveau par l’administration des PTT, afin de faciliter leur préparation aux compétitions nationales et internationales.

1987 Gérard LONGUET, ministre des PTT, actualise la Charte sous l’autorité de François afin de l’adapter aux nouvelles structures sociales des PTT.

1995 suite à la création des entreprises publiques de la Poste et de France Télécom, nouvelle adaptation de la Charte sous l’autorité de François FILLON, ministre des technologies de l’information et de La Poste.

1998 Michel BON, président de France Télécom, et Claude BOURMAUD, président de la Poste, signent la dernière version de la charte du Sport.

2001 Préservation de l’appellation face aux évolutions des statuts de France télécom et de La Poste. 
Création de la marque ASPTT.

UNE RECONNAISSANCE PUBLIQUE​

En 2005, l’Union des ASPTT devient une Fédération à part entière. Reconnue par le Ministère des Sports, mais aussi par le Comité National Olympique du Sport Français, le mouvement joue un rôle très important dans la vie sportive territoriale et l’animation des quartiers. 

Et ce notamment grâce aux 20 000 bénévoles, dirigeants et éducateurs dévoués au développement de la pratique sportive pour tous, œuvrant dans tous les clubs ASPTT de France Métropolitaine et d’outre-mer.

En 2010 la Fédération passe du titre de membre associé à celui de membre permanent au sein du collège des fédérations multisports et affinitaires. Et en 2017, ce sont trois dirigeants du mouvement qui intègrent le conseil d’administration de ce prestigieux établissement :

  • Michel Darcy (Secrétaire Général de la Fédération Sportive des ASPTT),
  • Éric Tanguy, Président de la Fédération Française de Volley-ball et Président de l’ASPTT Nice Côte d’Azur
  • Gilles Sézionale, Président de la Fédération Française de Natation et Trésorier de la section natation de l’ASPTT Nice Côte d’Azur

des sportifs de renom

L’ASPTT, c’est aussi une histoire qui s’exprime par le haut niveau, avec de nombreux sportifs de renom passés par l’ASPTT : Marcel Cerdan, Jean Tigana, Richard Virenque, Gaël Monfils, Sylvain Chavanel, etc. Ils ont tous commencé leur carrière à l’ASPTT.

Aujourd’hui encore, la Fédération compte dans ses rangs de nombreux athlètes de haut niveau provenant de tous horizons : 

  • Hélène de France (voile – ASPTT Marseille),
  • Thomas Fernandez (tennis de table handisport – ASPTT Séte),
  • Fanny Deberghes (natation – ASPTT Montpellier),
  • Boladé Apithy (Sabre – ASPTT Dijon) ou encore
  • Maxime Marotte (VTT – ASPTT Mulhouse).

Mais également de nombreuses équipes professionnelles évoluant au plus haut niveau telles que le Grand Nancy Métropole Handball (Proligue), les footballeuses de l’ASPTT Albi (Ligue 1) ou l’ASPTT Mulhouse volley-ball (Ligue A) Championne de France 2017.

L’ASPTT et les différentes chartes sportives

Elaborée par Robert VEYSSIERE (secrétaire général) et validée par Jacques MARETTE, ministre des PTT en 1965, la Charte du Sport comportait les éléments suivant :

  • Inscription des projets sportifs dans le cadre des plans quinquennaux d’équipements sportifs nationaux ;
  • Extension du nombre de moniteurs d’éducation physique recrutés pour les clubs ASPTT ;
  • Octroi de facilités de service aux dirigeants, entraîneurs et responsables d’équipe ;
  • Organisation de stages de formation destinés aux moniteurs et animateurs ;
  • Possibilité de dispenses de service exceptionnelles pour les entraînements ou l’encadrement des activités ;
  • Constitution d’une brigade sportive composé de champions de haut niveau, libérés de leurs obligations professionnelles pour leur permettre de se consacrer entièrement à leur entraînement.

Cette Charte est à l’origine de la convention d’objectifs reliant le Ministère des Sports aux fédération Sportives.

À la fin du 20e siècle, le bilan de la charte est édifiant

18 chalets de sports d’hiver et 15 refuges de haute montagne, 103 stades omnisports avec au moins une aire de grand jeu destinée à la pratique du Football ou du rugby, 101 petits stades ou centres sportifs, 292 salles spécialisées ou polyvalentes, 638 courts de tennis dont 102 couverts, 15 piscines, 60 baes nautiques et centre de voile ou de canoë-kayak, 3 centres d’équitation, 11 centre de navigation de croisière, 3 grands centres de loisirs (Vallon-Pont-D’arc, Beaulieu-Sainte-Assise, Villecresnes).

Ces structures font aujourd’hui partie du patrimoine des collectivités locales, sièges des clubs ASPTT.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience possible. Si vous ne souhaitez pas accepter les cookies ou en savoir plus sur leur utilisation, cliquez sur « Personnaliser les cookies ».

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Les cookies opérationnels sont utilisés pour fournir nos services et ne peuvent pas être désactivés pour ces finalités. Nous utilisons des cookies pour fournir nos services pour par exemple : Vous reconnaître lorsque vous vous connectez pour utiliser nos services. Vous reconnaître en tant que client et vous proposer d’autres fonctionnalités et services personnalisés. Afficher des fonctionnalités, des produits et des services qui pourraient vous intéresser. Conserver le suivi des éléments enregistrés dans votre panier. Prévenir les activités frauduleuses. Améliorer la sécurité. Assurer le suivi de vos préférences, comme celles sur la devise et la langue. Nous utilisons également des cookies pour comprendre comment les clients utilisent nos services afin de pouvoir apporter des améliorations.

  • isExternal
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_gdpr_cookies_declined
  • wordpress_gdpr_cookies_allowed
  • wordpress_gdpr_allowed_services
  • wp_sellsy
  • PHPSESSID

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Cookies