ASPTT Nice : retour sur les titres européens d’Alexandre Negri

20/07/2018

Alexandre Negri décrochait, le 15 juin dernier, les titres de vice-champion d’Europe Individuel et champion d’Europe en équipe Master, retour sur ces performances !

Sa finale individuelle, il l’a vécue le 15 juin 2018 à Glasgow… contre le Croate, Josip Sancic… Comble de l’ironie, Alexandre est né un 15 juillet, un mois après jour pour jour, il a fêté ainsi ses 42 printemps et certainement, le titre de champion du Monde de l’équipe de France de Football, vainqueur de la Croatie…

Alexandre Negri, un sportif hors norme, un tempérament de battant, il est pointilleux et généreux, attentif et exigeant, investi et combatif.

Et il en faut du mental pour combattre pendant près de 8 minutes… En effet, lors de la compétition par équipe, Alexandre, titulaire de l’équipe de France 1 et  vice-champion d’Europe en individuel (titre décroché deux jours auparavant) a combattu les 3 minutes officielles avec un (petit) supplément… de 5 minutes (en Golden score) contre le Britannique… Simon Childs.

Portés par l’ivresse de la victoire, la ténacité et le courage, Alexandre et son adversaire anglais, ancien de la Royal Air Force, (on le saura que plus tard) combattent ainsi de (très) longues minutes. L’excellente condition physique d’Alexandre lui permet de résister. Initié au crossfit et à l’haltérophilie, le judoka a vu sa force décuplée ces derniers mois. Puis tout se joue au mental, la finale est au bout… Dans le respect de son adversaire et du jeu, l’expérience et la force mentale d’Alexandre doivent faire la différence. Mais la chance est ailleurs… Une (belle) demi-finale qui restera gravée dans les mémoires. Les organisateurs féliciteront les combattants pour la qualité du combat.

Respect…
Alexandre est au sommet de l’Europe : il fait donc partie du top 3 des meilleurs judokas européens en -90 kg dans la catégorie Master 3. Respect !

Qu’on se le dise… 

Veteran European Championships regroupent l’élite du judo européen. Des « Masters » athlétiques et (fortement) expérimentés, amoureux de la compétition, continuent à vivre et partager leur passion. Ils étaient 1031 combattant(e)s, 35 nations, 317 judoka(te)s français(es).

Alexandre revient… sur son épopée écossaise

– Comment as-tu vécu ces titres ? 
« Une fatalité…
Le titre de Vice-champion d’Europe, bien qu’un excellent résultat est ressorti comme un demi-échec aussi .. une fatalité .. une finale de plus de perdue … On dirait juste que je ne sais pas gagner les finales, 4eme finale perdue (2 en individuel 2 en équipe …). Ce surnom de « Le Vice » qui colle (trop !) à la peau … »
« La délivrance…
En ce qui concerne le titre en équipe, c’est la délivrance … surtout que le titre est acquis au moment où je gagne mon combat …. (d’où cette photo les bras en l’air ! c’est là !) – ci-dessus, enfin l’hymne pour moi !! et en équipe, c’est tellement beau de pouvoir partager ça ! »
– Un mois est passé, avec le recul, tes impressions, émotions actuelles sur tes combats, tes titres.. :
« On a envie de prouver que ce n’était pas un hasard.
Toujours très content … le regard de mes enfants et la fierté qu’ils montraient… ça n’a pas de prix ! Et puis quand je me retrouve… je refais certains combats … ma finale en individuelle évidemment (France-Croatie … d ailleurs pendant la finale de la coupe du monde, nous nous sommes échangés des messages Josip [ SANCIC, finale indiv.] et moi) et le manque de lucidité … lucidité qui m’a fait défaut alors que je venais de marquer.

Et oui… ce combat de 8 minutes contre le britannique Simon Childs .. un de mes meilleurs souvenirs de combat. Cette fierté d’avoir pu faire ce combat. C’est d’ailleurs les premiers mots que j ai adressés à Simon à la fin : « Merci de m’avoir permis de faire ce combat… »

– Que ressent un athlète suite à de tels titres ? Y-a-t-il des retombées « émotionnelles » positives et/ou négatives quelques semaines après la compét’ ?

« Quand on gagne une médaille, on est content, très content, puis rapidement on a envie de prouver que ce n’était pas un hasard ou un coup de chance, et on essaie de renouveler. Puis après, il faut toujours aller plus loin !! En ce qui concerne les titres … on va voir si j’ai la chance d’en avoir d’autres …
Maintenant c’est derrière tout ça, déjà reparti au travail, crossfit et haltéro notamment pour préparer la suite ! »
– Quels sont tes prochains défis ?
« Là, je suis en recherche de sponsors pour les prochains Championnats du Monde en octobre au Mexique. La totalité des frais de cette compétition ayant été à ma charge, je ne pourrai probablement pas continuer ces compétitions sans l’aide de sponsors… »

– Un mot sur Teddy Riner, 10 fois champion du Monde ?

« Teddy Riner : Là, on parle d’un autre niveau ! 10 titres et une telle suprématie c’est impressionnant, ça force le respect ! c’est juste … hors norme ! »
Interview d’Alexandre Negri – le 17 juillet 2018 –

_ _

Archives : Alexandre le Grand à la conquête de l’Europe

Commentaires

S’abonner à la newsletter

Loading